Institut des Chaînes Musculaires et Articulaires
Méthode GDS®

MESURES DE LUTTE CONTRE LE VIRUS COVID-19

Suite aux décisions prises par le Gouvernement Fédéral dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19, toutes les activités – cours, séminaires ou autres activités de groupe – organisées à l’ICTGDS sont arrêtées. Ces activités reprendront uniquement après le feu vert donné par les autorités compétentes.

Les consultations d’urgence au centre de kinésithérapie sont maintenues. Cependant, si vous présentez des symptômes – fièvre, toux, difficultés respiratoires – ou que vous avez des doutes, ne vous présentez pas à la consultation. Avertissez votre thérapeute le plus vite possible et téléphonez à votre médecin traitant. Ne vous présentez pas non plus spontanément à sa consultation ni aux urgences.

Au cas où vous devez venir à une consultation au centre de kinésithérapie veillez à respecter de manière stricte les règles d’hygiène et de distance.

Pour plus d’informations sur les règles à suivre pour se protéger et protéger les autres du virus COVID-19 vous pouvez consulter le site https://www.info-coronavirus.be.

Nous vous remercions pour votre collaboration dans l’intérêt de tous.

L’Institut des Chaînes Musculaires et Articulaires – Méthode GDS® (ICTGDS) est une association sans but lucratif créée en 1983 par Godelieve Denys-Struyf, fondatrice de la Méthode GDS®, dans le but de garantir la qualité de l’enseignement de sa méthode, de sa diffusion et de son application.

L’ICTGDS est l’entité de référence pour labelliser des publications, des formations, des journées scientifiques ou toute autre activité ayant trait à la Méthode GDS®.

Pour plus de renseignements nous vous remercions de contacter l’institut via l’adresse mail methodgds@ictgds.org.

 

Godelieve nous conte :
2 arrondit les angles du 1 ; il introduit la forme ondulante, l’arabesque ; il s’enroule comme pour un recentrage, un retour aux sources, … au 0, cercle infini, forme ronde de tous les germes, qui marque un terminus et un perpétuel recommencement. 2 et 2 forment le 4, le carré de la terre, le socle, la base. 

Dans la pensée taoïste, le cercle représente le Ciel, là « où tout tourne rond ». La Terre, quant à elle, est représentée par un carré où le 4, avec ses 4 orients, détermine l’espace où nous vivons, cette terre où bien souvent « tout tourne en rond », comme le dit si bien Régis Blin.

Godelieve nous a quittés le 11 septembre 2009. L’ICTGDS a traversé, depuis, une période de recentrage et de sauvegarde des nombreux documents qu’elle nous a laissés, afin de rendre la source vive de la méthode GDS accessible à ceux qui nous suivront. L’objectif qui nous a conduits à poursuivre cette tâche laborieuse est que le trésor contenu dans ces archives, fruit de l’inspiration et du travail acharné de Godelieve Denys-Struyf, ne sombre pas dans l’oubli. Notre désir est qu’il puisse devenir source d’une créativité contagieuse au service de la Vie et qu’il puisse ainsi participer à rendre le monde de demain plus humain. Tel était aussi son souhait.

2020 semble nous parler de renouveau, de retour aux sources et d’ancrage… Cette nouvelle année 2020 signera la reprise de la formation psychocorporelle des chaînes musculaires et articulaires GDS. Nous sommes très heureux de ce nouvel élan donné à la transmission de l’œuvre de Godelieve.

Nous vous souhaitons, pour cette année nouvelle, d’ancrer vos actions dans les sources profondes de ce qui en vous est vivant, dans le ciel de toutes les inspirations et sur le socle solide de « la terre qui est possible pour vous aujourd’hui », pour reprendre une expression chère à Claude Coldy… Pour que notre terre soit à l’image du Ciel et tourne rond !

Bénédicte Struyf et toute l’équipe de l’ICTGDS.

Godelieve Denys-Struyf

(1931 – 2009)
Fondatrice de la Méthode GDS®

Née en Afrique, au Congo belge en 1931, Godelieve Denys-Struyf y a vécu pendant ses 16 premières années.

Douée pour le dessin dès son plus jeune âge, lorsqu’elle est rentrée en Belgique, ses parents l’ont inscrite aux cours de l’Ecole des Beaux-Arts à Bruxelles. C’est là et ensuite à l’atelier de Marcel Hastir qu’elle a, en tant que portraitiste, appris à regarder et qu’elle a développé son sens de l’observation.

Elle s’est mariée à un médecin et avait déjà 2 enfants lorsqu’elle a commencé des études de kinésithérapie, à l’âge de 28 ans, à l’ISCAM, Institut Supérieur des Carrières Auxiliaires de la Médecine, à Bruxelles.

Au cours de ses stages, lorsqu’elle se trouvait face à un patient pour qui le maître de stage lui avait ordonné la séance à appliquer, elle a souvent été amenée à se poser des questions : son sens aigu de l’observation, conjugué à l’écoute de ce qu’exprimaient les patients par rapport à leurs douleurs, n’a pas tardé à lui faire remettre en question les traitements classiques qui étaient, la plupart du temps, administrés sous forme de « recettes applicables » à une pathologie, et non pas à une personne.

Lire Plus

ICTGDS

Garantir la qualité de l’enseignement de la Méthode GDS®,
de sa diffusion et de son application

Associations de Praticiens